L’ostéopathie pour rétablir un bon équilibre biomécanique

Après l’accouchement, la maman, souvent fatiguée, sent tout son corps changer à une vitesse éclair sous l’influence de son système hormonal. L’ostéopathe peut alors l’aider à rétablir l’équilibre des différents systèmes de son corps après avoir effectué un bilan « de la tête aux pieds ».
partager l’article Partager sur Facebook Partager sur Twitter

L’ostéopathie post-partum est une approche préventive et curative. Le nécessaire équilibre de la femme enceinte vise à améliorer les différents systèmes de son corps (circulatoire, nerveux, digestif, d’élimination, immunitaire, postural…).
Pendant leur grossesse, nombreuses sont les futures mamans chez qui se déclenchent des symptômes liés aux modifications des pressions, et au remaniement de leur posture, source, entre autres, de tensions musculo-squelettiques.

Après l’accouchement, la maman, souvent fatiguée, sent tout son corps changer à une vitesse éclair sous l’influence de son système hormonal. Alors, l’ostéopathe peut
l’aider à rétablir son équilibre biomécanique. Un bilan est effectué « de la tête aux pieds » : examen des voûtes plantaires, des jambes, du bassin (y compris le coccyx), de la colonne vertébrale, des épaules, des yeux, des mâchoires et bien sûr des organes abdominaux-pelviens.

 

Photo-Michael-Ghanem.jpg

Après l’accouchement, la maman, souvent fatiguée, sent tout son corps changer à une vitesse éclair sous l’influence de son système hormonal. L’ostéopathe peut l’aider à rétablir son équilibre biomécanique.

Michaël Ghanem, ostéopathe

Les conseils de Michaël Ghanem, ostéopathe

Je conseille aux femmes d’aller voir leur ostéopathe un mois après l’accouchement, si celui-ci s’est bien passé. Dans le cas contraire, prévoyez de le consulter dès la sortie de la maternité, voire pendant votre séjour à la clinique.

Après l’accouchement, je préconise le port d’une bande de contention soutenant le bas-ventre afin d’améliorer les appuis et de soulager les douleurs lombaires, de diminuer la ptôse (descente d’organes) et de permettre une meilleure cicatrisation des tissus de la peau et des muscles lésés pendant l’accouchement.