Précautions et prévention avant de se lancer dans la course

Pour être sûr que la course est un sport adapté à votre état de santé et à vos objectifs, il est conseillé de consulter un ou plusieurs médecins avant de se lancer. Cela permettra d’éviter des risques cardio-vasculaires ou des blessures, qui pourraient freiner votre perte de poids et briser votre objectif.
partager l’article Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Quelles sont les précautions avant de se lancer dans la course quand on est en surpoids ? Les conseils du Dr Sébastien Le Garrec, médecin du sport à l’INSEP.

Même si, pour vous, l’objectif n’est de perdre que quelques kilos, il est important de prendre certaines précautions avant de se lancer dans une nouvelle pratique sportive comme la course à pied.

Il vous sera possible de courir après avoir vérifié deux éléments :
Premièrement, la surcharge pondérale augmente considérablement les pressions exercées sur les articulations des membres inférieurs, sur la colonne vertébrale et sur la paroi abdominale. Le risque de se faire mal est donc accru, et ce d’autant qu’il existe déjà des lésions dégénératives débutantes (arthrose). Il est donc nécessaire de vérifier auprès d’un médecin que l’état des articulations, du rachis et de l’abdomen est compatible avec cette pratique.

Photo-Dr-Le-Garrec.jpg

La surcharge pondérale augmente considérablement les pressions exercées sur les articulations des membres inférieurs, sur la colonne vertébrale et sur la paroi abdominale. Le risque de se faire mal est donc accru.

Dr Sébastien Le Garrec, médecin du sport à l’INSEP

Deuxièmement, les facteurs de risque cardio-vasculaire sont souvent augmentés chez les personnes en surpoids. Il faut vérifier que l’activité envisagée est compatible. L’avis d’un médecin, voire d’un cardiologue, d’un pneumologue ou d’un rhumatologue est donc fortement recommandé.
Avant d’envisager la course, il faudra peut-être faire dans un premier temps un travail cardio-vasculaire progressif moins sollicitant (marche, natation, vélo elliptique…) et faire un renforcement musculaire (abdominal, dorso-lombaire, membres inférieurs) d’abord en décharge, c’est-à-dire sans la contrainte du poids corporel.

 

Photo-Dr-Le-Garrec.jpg

Avant d’envisager la course, il faudra peut-être faire dans un premier temps un travail cardio-vasculaire progressif moins sollicitant (marche, natation, vélo elliptique…) et faire un renforcement musculaire.

Dr Sébastien Le Garrec, médecin du sport à l’INSEP

L’activité physique est un moyen important pour vous aider à perdre du poids, mais il ne serait être suffisant. Après avoir vu votre médecin, il peut être utile de prendre l’avis d’un nutritionniste ou d’un diététicien afin d’avoir une alimentation adaptée. L’objectif sera de perdre de la masse grasse, tout en maintenant la masse maigre (muscles). Pour être schématique, nos muscles sont les « moteurs » qui consomment les substrats énergétiques, en particulier la masse grasse. Il est donc important non seulement de conserver cette masse musculaire, mais également de la développer. C’est bien pour cela qu’une alimentation mal équilibrée, en particulier trop restrictive, sera finalement délétère, et au bout du compte, décourageante.

Prendre le temps de consulter un ou plusieurs médecins avant de reprendre le sport n’est pas une perte de temps. Au contraire, cela vous permettra de vous rassurer sur les risques que vous prenez et de vous aider à fixer les bons objectifs !

Photo-Dr-Le-Garrec.jpg

L’objectif sera de perdre de la masse grasse, tout en maintenant la masse maigre. Une alimentation mal équilibrée, en particulier trop restrictive, sera finalement délétère, et au bout du compte, décourageante.

Dr Sébastien Le Garrec, médecin du sport à l’INSEP