Des pieds à la tête, les accessoires pour la course à pied

Dans les rayons, les accessoires pour la course à pied se multiplient. Si le textile spécifique comme les brassières ou les chaussettes de contention et les cardiofréquencemètres sont, pour certains coureurs, recommandés par les spécialistes, les objets connectés, eux, sont loin d’être indispensables !
partager l’article Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Comment s’équiper pour la course à pied ? Des pieds à la tête, les conseils du Dr Sébastien Le Garrec, médecin du sport à l’INSEP, du Pr Philippe Deruelle, gynécologue obstétricien, et du Dr Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue, angiologue.

Dans les magasins de sport, les rayons d’articles de running ne cessent de grandir. Chaussettes de récupération, brassières sportives, montres connectées, cardiofréquencemètre, comment s’y retrouver et faire son choix ? Accessoires indispensables ou pas, lisez ces quelques conseils avant de vous ruiner.

Que penser des objets connectés ?
Ces objets sont, comme on peut le voir, en pleine expansion. Les fonctions proposées sont multiples, allant de l’analyse de l’activité physique quotidienne à l’analyse du sommeil, et bien d’autres. Si ces objets peuvent permettre une prise de conscience et une motivation plus grande pour certains, pourquoi pas.

Est-il nécessaire d’investir dans un cardiofréquencemètre pour courir ?
Le cardiofréquencemètre est un outil de mesure de la fréquence cardiaque. Il peut être utile dans deux situations :
-     Si vous souhaitez progresser en course à pied, il va être nécessaire de courir à des allures différentes, à des degrés d’intensité variables et sur des périodes précises. On détermine pour cela des seuils ventilatoires, soit d’une façon approximative théorique, soit à l’occasion d’une épreuve d’effort avec mesures respiratoires. Ces seuils correspondent à des fréquences cardiaques, que l’on pourra programmer sur le cardiofréquencemètre. C’est donc une façon de planifier votre entraînement sur des allures et des périodes qui soient propices à l’amélioration de vos performances.
-     Après une pathologie cardiaque, une fois la situation stabilisée, il est conseillé de reprendre une activité régulière à intensité modérée. Dans cette situation, le cardiofréquencemètre peut également être utile pour programmer la fourchette de fréquence cardiaque, conseillée par le cardiologue, à ne pas dépasser.

L’équipement spécifique :

  • Si vous êtes une femme :

Pour courir, mieux vaut acheter une brassière spécifique à la course à pied. Il existe aujourd’hui un grand choix de brassières adaptées. Si la poitrine n’est pas bien maintenue, les seins risquent d’être douloureux, des douleurs au niveau du dos peuvent aussi apparaître pendant l’effort, surtout si la poitrine est de taille importante. Certaines femmes portent deux brassières, l’une sur l’autre…

  • Si vous souffrez d’insuffisance veineuse :

Des accessoires spécifiques existent qui vous permettront de préserver votre retour veineux lors du footing : outre des semelles amortissant les chocs, on recommande de porter des chaussettes de contention. Il existe des chaussettes de récupération qui peuvent être utilisées également pendant l’effort, ou encore des manchons qui améliorent le retour veineux lors de la contraction des muscles du mollet au cours de l’effort.

Chaussettes de récupération, de contention, manchons, comment choisir ?
Les chaussettes de récupération correspondent à des chaussettes de contention de classe 2. Ce qui correspond à une pression exercée au niveau de la cheville de 15­20 mmHg. La différence se situe au niveau de la texture qui est plus adaptée pour récupérer après l’effort. Les manchons peuvent être mieux supportés pour courir. Les chaussettes de récupération et les manchons sont vendus en boutiques ou en grandes surfaces spécialisées dans le sport et dans certaines pharmacies. Les chaussettes de contention sont quant à elles vendues en pharmacie sur prescription médicale.