Quel lien entre adénomyose et prise de poids ?

4.7/5 - (4 votes)

L’adénomyose est un dysfonctionnement gynécologique affectant l’utérus. Cette affection est caractérisée par l’apparition de cellules endométriales tapissant les parois de l’utérus. Il s’agit d’une maladie qui provoque une diversité de symptômes notamment des menstruations longues et abondantes, l’infertilité, des douleurs dans la région pelvienne. De nombreuses causes sont à la base de cette affection. La prise de poids, fait-elle partie de ces facteurs ? Voici ci-dessous la réponse à cette question.

La prise de poids, peut-elle favoriser le développement de l’adénomyose ?

Non, la prise de poids ne peut pas de façon directe favoriser cette maladie de l’utérus. Il s’agit d’une pathologie influencée essentiellement par des altérations des cellules de la paroi utérine et des modifications hormonales.

Toutefois, la prise de poids peut agir indirectement sur les différents symptômes de la maladie ou sur sa progression. En effet, elle peut provoquer un déséquilibre au niveau des hormones en l’occurrence un accroissement du taux d’œstrogènes. Ce qui peut effectivement intensifier les manifestations de l’adénomyose.

Aussi, la prise de poids, notamment le stockage de graisse dans l’abdomen peut accroître l’inflammation de l’utérus et augmenter les douleurs. Par ailleurs, la prise de poids conduit le corps à résister à l’insuline et à développer le syndrome métabolique.

Ces conditions créent un environnement favorable pour la progression de la maladie. Pour toutes ces raisons, les femmes souffrant d’adénomyose doivent accorder une attention particulière à leur poids. Elles peuvent arriver à gérer leur ligne en se soumettant à régime alimentaire sain et équilibré ainsi qu’à des exercices physiques réguliers.

Lire également :  Pourquoi la Miansérine a-t-elle été retirée du marché

Quelles sont les autres causes de l’adénomyose ?

L’adénomyose étant une pathologie complexe, il existe de nombreuses autres causes pouvant conduire à son développement. Comme facteurs contribuant à la survenance de cette affection, nous avons :

  • Le déséquilibre au niveau des hormones,
  • La multiplication des grossesses,
  • L’âge,
  • Des causes génétiques
  • L’inflammation de l’utérus.

Le déséquilibre au niveau des hormones

Le changement hormonal, en l’occurrence l’accroissement d’œstrogènes est le premier facteur à la base de la survenance de l’adénomyose. En effet, une quantité importante d’œstrogènes dans le corps, favorise la poussée de tissus endométriaux dans la cavité de l’utérus. Ce qui entraîne par conséquent l’adénomyose.

La multiplication des grossesses

Le fait de tomber enceinte plusieurs fois est un facteur qui augmente les risques de développement d’une adénomyose. Ceci est dû au fait que ces grossesses peuvent entraîner certaines modifications au sein de l’utérus.

Ces changements peuvent être d’ordre hormonal ou structurel et peuvent conduire à un accroissement anormal de la cellule endométriale.

L’âge

L’âge peut aussi être un facteur important dans l’apparition de l’adénomyose. En effet, le vieillissement entraîne un changement hormonal avec la ménopause ainsi que d’autres modifications au niveau de l’utérus.

Ce qui peut favoriser le développement de cette affection. C’est pourquoi, très souvent, les cas les plus courants concernent les femmes âgées de 40 à 50 ans.

Les causes génétiques

Un certain nombre d’études montrent que cette maladie peut avoir un lien avec les gènes. Ce qui implique que les personnes qui ont des cas de la maladie dans leur famille, ont plus de risque de la développer avec le temps.

Lire également :  Côte fêlée : combien de temps dure la douleur ?

L’inflammation de l’utérus

L’irritation chronique des tissus utérins peut également conduire à l’adénomyose. Cette inflammation peut être le résultat d’infections récurrentes de l’utérus ou d’autres causes. Il est à noter que tous les mécanismes de cette affection de l’utérus ne sont pas exactement compris par la science.

Les scientifiques continuent leur recherche sur cette dernière. Ainsi, ils ont précisé d’autres origines potentielles de la maladie notamment le déséquilibre immunitaire, les changements au niveau de la vascularisation de l’utérus.

Pour mieux comprendre les différents facteurs de cette affection, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous avec un spécialiste de la santé. Il pourra mettre à disposition des informations plus complètes sur l’adénomyose pour une meilleure gestion.

Laisser un commentaire