Vésicule biliaire symptôme fatigue : que savoir ?

5/5 - (1 vote)

La fatigue, bien que souvent passée sous silence ou attribuée à une multitude d’autres facteurs, peut être un indicateur précoce de problèmes sous-jacents liés à la vésicule biliaire. La vésicule biliaire, un petit organe situé sous le foie, joue un rôle crucial dans notre système digestif, en particulier dans la digestion des graisses. Lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement, cela peut engendrer une série de symptômes, la fatigue étant l’un d’entre eux. Dans cet article, nous explorerons en profondeur le lien entre la fatigue et les troubles de la vésicule biliaire, l’importance de la reconnaissance de ces symptômes et les mesures à prendre pour assurer une santé digestive optimale.

Quel est le rôle de la Vésicule Biliaire ?

La vésicule biliaire est un organe essentiel qui stocke la bile produite par le foie. La bile est vitale pour la digestion des graisses dans notre alimentation. À chaque repas, la vésicule biliaire libère de la bile dans l’intestin grêle pour aider à décomposer les graisses en molécules plus petites, facilitant ainsi leur absorption dans l’intestin. Outre la digestion des graisses, la bile aide également à éliminer certaines substances indésirables du corps, notamment l’excès de cholestérol et de bilirubine, un produit de dégradation des globules rouges.

Les symptômes associés au dysfonctionnement de la vésicule biliaire

Les symptômes associés au dysfonctionnement de la vésicule biliaire peuvent varier d’un individu à l’autre, mais certains sont couramment observés.

  1. Douleurs abdominales et dorsales :
    • Des douleurs peuvent survenir dans la partie supérieure droite de l’abdomen, juste sous les côtes, et peuvent s’étendre vers le centre et la partie postérieure de l’abdomen, ainsi que vers le haut du dos​​.
    • Des douleurs qui s’intensifient lors d’une respiration profonde peuvent se propager au dos, à l’omoplate et à l’épaule droite. Ces douleurs sont souvent le résultat d’une irritation des nerfs​​.
    • Des douleurs aiguës récurrentes au niveau des omoplates, en particulier du côté droit, peuvent également être associées à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire​.
  2. Troubles Digestifs :
    • Les symptômes courants associés à la douleur de la vésicule biliaire incluent les nausées, les vomissements, les ballonnements, les flatulences et les troubles digestifs tels que la diarrhée ou la constipation
    • Des nausées et des vomissements aigus peuvent également survenir, souvent suivis d’une contraction de l’estomac​
  3. Autres Symptômes :
    • La jaunisse, l’urine colorée et les selles pâles peuvent survenir en cas de cholestase, un symptôme associé au dysfonctionnement de la vésicule biliaire​
    • La fièvre peut également être un symptôme associé, en particulier en cas de cholécystite, une inflammation de la vésicule biliaire​
  4. Symptômes Liés aux Calculs Biliaires :
    • La colique hépatique et la chélelithiase sont des symptômes qui peuvent indiquer la présence de calculs biliaires. La colique hépatique se manifeste lorsque certains éléments de la bile se cristallisent, formant une lithiase appelée calculs biliaires, obstruant ainsi le canal biliaire, empêchant la bile d’atteindre le tube digestif​.
Lire également :  Qu'est-ce qu'un chirurgien maxillo-facial ?

La Fatigue : symptôme d’un dysfonctionnement de la vésicule biliaire

La fatigue peut être un indicateur de problèmes de vésicule biliaire, bien que ce ne soit pas toujours un signe direct. Le dysfonctionnement de la vésicule biliaire peut se manifester par plusieurs symptômes, et la fatigue peut en faire partie, surtout lorsqu’elle est accompagnée d’autres signes tels que des changements dans la couleur des selles, qui peuvent passer à une couleur pâle ou argileuse​. Si vous ressentez seulement de la fatigue, cela pourrait être dû à un effort physique excessif ou un manque de repos. Cependant, si la fatigue est accompagnée d’autres symptômes comme la jaunisse, la nausée et la douleur, il est recommandé de consulter un médecin pour un diagnostic.

La vésicule biliaire joue un rôle essentiel dans la digestion, en particulier dans la digestion des graisses, grâce à la bile qu’elle stocke et libère dans l’intestin grêle. Un dysfonctionnement de la vésicule biliaire peut interférer avec ce processus, ce qui peut, à son tour, entraîner une fatigue, en plus d’autres symptômes. Les causes courantes de dysfonctionnement de la vésicule biliaire incluent les calculs biliaires, les infections et les inflammations de la vésicule​.

Les calculs biliaires, par exemple, peuvent bloquer le canal biliaire, empêchant ainsi la bile de s’écouler dans les intestins. Cela peut augmenter la pression dans la vésicule biliaire, irriter la paroi de la vésicule biliaire et permettre aux bactéries de s’installer plus facilement, ce qui peut provoquer différents symptômes, y compris la fatigue.

En somme, si vous ressentez de la fatigue persistante accompagnée d’autres symptômes évoqués, une consultation médicale est recommandée pour évaluer la fonction de votre vésicule biliaire et identifier la cause sous-jacente de ces symptômes.

Lire également :  Chlamydia traitement : efficace au bout de combien de temps ?

Problème au niveau de la vésicule biliaire : comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic d’un problème au niveau de la vésicule biliaire commence souvent par un examen physique et une discussion approfondie entre le médecin et le patient concernant les symptômes ressentis et l’historique médical. Si des problèmes de vésicule biliaire sont suspectés, notamment en présence de douleurs abdominales, troubles digestifs, ou nausées, une échographie abdominale est généralement prescrite en premier lieu, car elle permet d’identifier les calculs biliaires et autres anomalies structurelles de manière non invasive. Pour un diagnostic plus approfondi, d’autres tests d’imagerie tels que la radiographie, la tomodensitométrie (CT), l’imagerie par résonance magnétique (IRM), la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE), ou la cholescintigraphie peuvent être employés. Ces tests permettent d’examiner la structure de la vésicule biliaire, la présence de calculs, de blocages dans les canaux biliaires, ou d’autres anomalies pouvant causer les symptômes.

La CPRE et la cholescintigraphie sont particulièrement utiles pour visualiser les canaux biliaires et identifier les blocages. Tout au long de ce processus diagnostique, l’exclusion d’autres conditions médicales susceptibles de provoquer des symptômes similaires est cruciale pour poser un diagnostic précis et orienter vers un traitement approprié des troubles de la vésicule biliaire.

Les options de traitements

Les problèmes de la vésicule biliaire peuvent provoquer divers symptômes désagréables, et plusieurs options de traitement sont disponibles en fonction de la nature et de la gravité des problèmes rencontrés. Voici un aperçu des options de traitement pour les troubles de la vésicule biliaire :

  1. Médication :
    • Pour dissoudre les calculs biliaires, des médicaments à base d’acide ursodésoxycholique peuvent être prescrits. Cependant, l’efficacité de ce traitement se manifeste généralement six mois après son commencement et ne fonctionne que chez un patient sur deux. De plus, il y a une probabilité que les calculs se reforment après l’arrêt du traitement​​.
    • Les analgésiques en vente libre comme l’ibuprofène, ainsi que des analgésiques sur ordonnance comme l’hydrocodone et la morphine peuvent être utilisés pour gérer la douleur associée aux troubles de la vésicule biliaire​​.
    • D’autres médicaments peuvent inclure des stimulants de l’appétit, des suppléments de soutien de la vésicule biliaire, des antibiotiques, des anti-inflammatoires, et des médicaments contre la douleur et les nausées​.
  2. Ablation chirurgicale de la vésicule biliaire :
    • L’ablation chirurgicale de la vésicule biliaire est une option de traitement commune. Après une échographie ou une IRM, les patients reçoivent des fluides par voie intraveineuse ainsi que des antibiotiques. Si le diagnostic confirme un problème de vésicule biliaire, et si le risque est minime pour le patient, l’ablation de la vésicule biliaire est alors prescrite. Cette intervention est souvent réalisée par laparoscopie, sous anesthésie générale, avec une période de convalescence s’étendant sur quelques jours​4​​​.
  3. Gestion diététique :
    • Les individus peuvent être en mesure de gérer les symptômes ou de prévenir d’autres problèmes de la vésicule biliaire en modifiant leur régime alimentaire, notamment en réduisant l’apport en aliments gras. Une alimentation saine et des activités physiques régulières peuvent également contribuer à réduire les risques de formation de calculs biliaires​.
  4. Autres traitements :
    • Pour les calculs biliaires, il existe une option de traitement par ondes de choc pour les pulvériser, bien que cette méthode ne soit pas mentionnée en détail dans les sources consultées
    • Il est également mentionné que certains problèmes de calculs biliaires peuvent se résoudre d’eux-mêmes sans nécessiter de traitement, particulièrement s’il s’agit de calculs « silencieux ».

Laisser un commentaire