Dermite séborrhéique : quels sont les aliments à éviter ?

4.7/5 - (4 votes)

La dermite séborrhéique est une affection cutanée courante. Elle se caractérise par une inflammation et une desquamation de la peau. En général, elle se manifeste dans les zones riches en glandes sébacées à savoir la poitrine, le visage et le cuir chevelu. Certaines études ont prouvé que la consommation de certains aliments peut déclencher ou aggraver les symptômes de cette maladie. Voici donc pour vous les aliments à éviter en cas de dermite séborrhéique.

Les aliments riches en sucre

Les sucreries (bonbons, pâtisseries et boissons sucrées) sont à éviter en présence de la dermite séborrhéique. En effet, ces aliments sont considérés comme des stimulants de croissance pour les levures et les bactéries cutanées. Sur ce, ils peuvent aggraver ce type d’affection. Le pityrosporum ovale par exemple est une levure naturelle de la peau, mais son excès peut causer une inflammation cutanée et entraîner la dermite séborrhéique. Étant donné que les levures se nourrissent de sucres, il est conseillé d’en limiter la consommation pour ainsi empêcher leur prolifération et donc éviter l’affection.

Les aliments riches en graisses saturées

Les produits laitiers entiers, les aliments frits et les viandes grasses sont des aliments riches en graisses saturées. Ils peuvent être à la base d’une inflammation cutanée et aggraver les signes de la dermite séborrhéique. En effet, suite à une infection ou une irritation, le corps réagit naturellement par une inflammation. Mais lorsque cette dernière devient chronique, elle peut détruire les cellules cutanées et entraîner des symptômes aigus de la maladie. C’est la raison pour laquelle en cas de dermite séborrhéique les aliments riches en graisses saturés sont à éviter.

Lire également :  Ovaires polykystiques : les aliments à éviter

Le pityrosporum ovale est un type de levures associé à la dermite séborrhéique qui en présence des acides gras saturés augmente sa prolifération tout comme avec le sucre. Il convient alors d’éviter les aliments riches en graisses saturées pour empêcher l’évolution exagérée des levures et en même temps celle des symptômes de la dermite séborrhéique. Veillez donc à ne consommer que des graisses saines (acides gras oméga-3, noix) et des graisses insaturées (avocats, noix, huiles végétales).

Les aliments épicés

En cas de dermite séborrhéique, les aliments épicés sont à éviter, car ils peuvent aggraver les symptômes de l’affection en provoquant une inflammation cutanée. En effet, les épices sont des stimulants pour la production de sébum par le corps. En présence de cette huile naturelle produite par la peau, l’affection peut s’empirer. Aussi, certaines épices sont capables de causer la dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation) qui est une autre cause d’inflammation et d’irritation cutanée.

Entre autres et en général, les aliments épicés provoquent un excès de transpiration. Cet état peut causer une irritation cutanée susceptible d’aggraver les symptômes de la dermite séborrhéique. À cela, s’ajoute la perturbation de la flore intestinale que peut causer les aliments épicés et qui peut impacter le bien-être de la peau. Il convient de rappeler que ces effets peuvent ne pas être les mêmes chez tout le monde. Sur ce, lorsque vous manifestez une telle maladie, il vous faudra surveiller votre alimentation.

L’alcool

Avec les cas précédents, vous auriez compris qu’en cas de dermite séborrhéique, les aliments provoquant une inflammation de la peau sont à éviter à tout prix. Sachez que l’alcool fait aussi partie des aliments susceptibles d’irriter la peau. Non seulement il s’agit d’un irritant cutané, mais l’alcool peut entraîner une vasodilatation. Cette dernière peut augmenter le degré d’inflammation ainsi que les rougeurs que présente la peau.

Lire également :  Quelles sont les viandes pauvres en potassium ?

Aussi, la prise d’alcool affaiblit le système immunitaire. Cela peut donc laisser place à la prolifération de levures cutanées comme le pityrosporum ovale qui facilite l’évolution de la dermite séborrhéique. Il faut également noter que l’alcool peut déshydrater la peau et aggraver les symptômes de l’affection.

Laisser un commentaire